lundi 18 décembre 2017

Sommes-nous seuls dans l’univers ?

 

C’est une question fascinante à laquelle scientifiques et philosophes tentent de répondre  depuis des centaines d’années. Sommes-nous seuls dans l’univers ? Interrogation inextricable. Mais deux astronomes de l’université de Rochester aux Etats-Unis viennent d’apporter de nouveaux éléments à cette question fondamentale. Et d’après eux, il est plus que probable que d’autres espèces avancées aient existé avant nous dans l’univers.

Les recherches d’Adam Frank et Woodruff Sullivan vont faire beaucoup de bruit dans la littérature scientifique. Il y a quelques jours, ces deux astronomes américains ont publié un article dans la revue Astrobiology et le résultat de leurs études est étonnant: d’après eux, il est plus que probable que des espèces intelligentes, productrices d’innovations technologiques aient existé avant nous dans l’univers. S’appuyant sur les dernières découvertes d’exoplanètes (des planètes situées en dehors de notre système solaire), ils ont réussi à calculer la probabilité d’existence de civilisations évoluées avant l’apparition de l’espèce humaine sur Terre. Un travail pour le moins compliqué : “La question de savoir si des civilisations avancées existent dans l’univers se heurte à trois incertitudes”, explique Adam Franck. "Combien d’étoiles ont de planètes pouvant accueillir la vie ? Quelle est la fréquence de création et de transformation de la vie vers une espèce intelligente, productrice de technologies ? Et enfin combien de temps peut vivre une civilisation évoluée avant de disparaître ?”

Grâce notamment au télescope de la Nasa Kepler, Adam et Sullivan ont réussi à répondre à la première question : “Nous savons désormais qu’environ une étoile sur cinq peut abriter des planètes dans des zones habitables où les températures ne sont ni trop élevées, ni trop basses pour accueillir la vie telle que nous la connaissons”.  Mais pour les deux scientifiques, on ne peut pas répondre à l’interrogation : “Sommes-nous seuls dans l’univers ?” car nous ne disposons pas d’informations pour répondre à la question sur la durée de vie des civilisations. Ils ont donc ouvert le spectre et se sont demandé : “Sommes-nous les seuls à avoir vécu dans l’univers ?”
Et leur réponse est claire : "Pour nous, d’autres espèces intelligentes, productrices de technologies ont existé avant nous !” Il faut dire que les probabilités étaient assez élevées au départ : il y a plus de 100 milliards d’étoiles dans la galaxie et 20 milliards de trillions (20 000 000 000 000 000 000 000) dans l’univers. Pour autant, sans avoir d’éléments scientifiques à avancer, les deux chercheurs semblent pessimistes à l’idée d’une rencontre avec une vie extra-terrestre aujourd’hui : “L’univers est vieux de 13,7 milliards d’années” explique Sullivan. “Vu les distances entre les étoiles et la vitesse limitée de la lumière (environ 300 000 km par seconde), il paraît improbable d’avoir une discussion avec une civilisation extra-terrestre.  Si une civilisation avancée se situe à 50 000 années-lumière, il en faudrait le double pour qu’on puisse leur répondre”. Et rien ne dit qu’eux… ou nous soyons encore en vie lors de l’envoi ou de la réception du message…

Mais Frank et Sullivan estiment que même s’il semble compliqué de communiquer avec une espèce intelligente extra-terrestre, le résultat de leur étude a une réelle portée scientifique et philosophique : “Nous pouvons désormais répondre à la question : ‘Est-ce qu’au moins une espèce avancée a existé avant nous dans l’univers ?’ par un : “Oui, très probablement ! Et cela, c’est incroyable ! “

Samuel Duhamel