lundi 18 décembre 2017

LE PACTE

" Le Pacte "

Chapitre 1 : Le Pacte 

              « Tue-le ! » Mon Maître lâcha la chaîne. Je bondis sur l’homme tremblant et le lacérai de coups avec les griffes d'acier que je tenais dans mes poings serrés. C'était ainsi que le gouverneur, mon Maître, rendait la justice, de manière expéditive. Les autres prisonniers présents tremblaient, terrorisés, attendant le jugement du gouverneur, mais il avait d'autres envies à cet instant même et il congédia tout le monde. 

            « Viens Louve, approche-toi, » me dit-il tout bas lorsqu'il n'y eut plus personne dans l'immense salle où se trouvait son trône ainsi qu'un immense âtre central. Le feu y crépitait doucement, rendant la température acceptable dans la salle ; il avait neigé cette nuit et le froid était mordant à l'extérieur. « Tu m’as excité, » ajouta-t-il. Je fis quelques pas vers lui. Il montra son entrejambe couvert d’une lourde fourrure que je soulevai pour découvrir sa verge raide et dure. Il me fit un petit signe et je l'enjambai pour la faire glisser dans mon vagin. Il plaça ses mains autour de ma taille et m’imposa son rythme. Le Maître me baisait ainsi souvent, j’en avais l’habitude. Je fis de mon mieux pour le faire jouir, ondulant mon bassin pour offrir à sa verge une stimulation douce et régulière. Malgré mes efforts, il eut bien du mal à atteindre son plaisir. Quand cela fut enfin fait, il me laissa reprendre ma place par terre, à côté du trône, la chaîne reliée à un collier d'acier qui enserrait mon cou. Il me caressa les cheveux comme on flatte un animal de compagnie : « C’est bien, Louve, c’est bien. »  Je restai ainsi assise par terre, la plupart du temps, à ne rien faire : je n’écoutais pas ce qu’il se disait, je ne pensais pas, je ne faisais rien, mon cerveau tournait au ralenti. Je devais juste être là quand mon maître avait besoin de moi.

*** 

Lire la suite : " Le Pacte "